RADIOS EN LUTTES
décembre 2020 - Radio Grenouille - Marseille

Dans l’urgence d’un événement ou d’un mouvement social, la radio devient parfois un outil de lutte : moyen de communication, relais d’informations et de témoignages, lien sonore entre les membres d’une communauté, espace réflexif qui tente de penser collectivement l’événement au moment où il a lieu, de fabriquer son propre récit.
Elle s’ouvre alors à des voix non-initiées et à des expérimentations sonores sur le fil.
Quand nous ré-écoutons ces productions (ici remontées a posteriori en formats plus courts pour rendre compte de ces expériences), elles nous replongent dans la fièvre du moment. Nous vous proposons de les écouter comme des archives de l’actualité, et comme des laboratoires de pratiques radiophoniques.

samedi 5 décembre
RADIO D'AUTO-DEFENSE POPULAIRE - 1h

"La radio d’auto-défense populaire, c’est la radio au service de la grève”
Le 5 décembre 2019, un mouvement de grève interprofessionnel commence, pour protester contre la réforme des retraites prévue par le gouvernement. Plus d’un million de personnes se rassemblent dans la rue, et la grève est massivement suivie dans de nombreux secteurs professionnels, dont en première ligne les transports et l’éducation.
Depuis le studio de Radio Cause Commune, porte de Saint-Ouen à Paris, une petite équipe de radio couvre l’événement en continu, de 8h à 20h.
Elle diffuse des infos sur l’évolution de la situation en temps réel (départ des cortèges, lieux de rassemblement, dispositif policier…) glanées sur les réseaux sociaux, des appels et messages vocaux de toute la France, des ambiances et des paroles issues du coeur des manifestations depuis Rennes, Marseille, ou Paris. Le flux est aussi rediffusé le jour-même par une cinquantaine de radios associatives.
La Radio d’auto-défense populaire donnera lieu à l’Acentrale qui continue de couvrir les luttes en direct, depuis un studio mobile.

samedi 12 décembre
RADIO CONFITURE - 57'

Lors de deux dimanches de mai 2020, des ami.es se retrouvent grâce au flux radiophonique de Radio Confiture, une webradio éphémère d’Angoulême pendant le confinement. Des appels à sons d’où émergent des textes, des chansons, des coups de colère, des mots tendres et des conversations en direct, pour partager des mots et des notes, des bruits et des couacs, pour retrouver la chaleur des antennes « libres », montées de bric et de broc.
Ces fragments radiophoniques ont été re-composée pour l’émission IN[ouïe] qui diffuse les créations d’ancien·ne·s et d’actuel·le·s étudiant·e·s du CREADOC : un master d’écriture et de réalisation documentaires à Angoulême. A retrouver chaque mois sur Mixcloud et sur diverses radios associatives (Radio Bartas, Radio Zaï ZaÏ, Radio Vassivière …).
Réalisation de cet épisode : Nausicaa Preiss
Réalisations de radio confiture : Jimmy Kirnisky, Ambroise Cousin, Jehanne Cretin-Maitenaz, Camille Hummel, Clément Régnacq, Pierre Charrier, et toutes celles et ceux qui ont partagé cette aventure.
Dessin : Jimmy Kirnisky pour Radio Confiture

samedi 19 décembre
ECOUTER LA PLAINE ET NOAILLES - 58'

A l’automne 2018 à Marseille doit démarrer le “chantier de requalification de la Place Jean-Jaurès”, communément appelée La Plaine, qui entend faire “monter en gamme” et débarrasser de ses “usages déviants” l’une des places les plus populaires de la ville, sans considération pour le vécu et les aspirations du quartier.
Alors que la lutte s’intensifie contre ce projet brutal, des habitant.e.s de La Plaine et de ses alentours se retrouvent autour de l’envie de faire du documentaire et de la création sonore. Le collectif Copie Carbone naît de ces rencontres, documente la lutte de son quartier, en produisant des sons et en organisant des séances d’écoutes publiques.
Le 5 novembre, quelques jours après la pose d’un mur de 2m50 de haut autour de la place, les immeubles du 63 et du 65 de la rue d’Aubagne dans le quartier voisin de Noailles s’effondrent. Huit personnes trouvent la mort. Une mobilisation sans précédent gagne la ville traversée par l’effroi et la colère.
Ce montage d’une heure retrace à partir des sons réalisés sur le moment la chronique de ces quelques semaines, témoignage du mépris, de la violence et de l’incurie des pouvoirs publics locaux.

samedi 27 décembre
CHAOS DE NOËL - 47'

Chaos de Noël” est une fiction sonore du genre des “faux-semblants radiophoniques”. Posté en 2005 de manière anonyme sur un serveur au thème de “guerre des classes et bande passante”, elle a été repérée par Juliette Volcler pour la revue Syntone, qui le présente ainsi :
“[Chaos de Noel] débute par le son parasite d’un balayage de stations radio sur un tuner analogique, un effet qui revient régulièrement pour structurer la narration. L’oreille s’arrête bientôt sur la fin du journal de Fréquence Paris Info, annonçant un “grave incident” à la station République, au cours de laquelle une fillette serait morte. Entre deux informations sur le puçage des SDF ou les astuces pour trouver des cadeaux de Noël à la dernière minute, l’antenne annonce que des fraudeurs tentant d’échapper aux contrôleurs sont à l’origine de la bousculade qui a projeté Naïma sur les rails. Mais il s’avère rapidement, enregistrement vidéo à l’appui, que le responsable de la mort de Naïma n’est autre qu’un contrôleur. La situation évolue de flash en flash : manifestations, libération des animaux du Jardin des plantes, émeutes, morts, panique générale, état de siège.”



CARTE BLANCHE
4 octobre 2020 - Festival L'Appel des Chantiers - Marseille

À l’invitation de l’équipe des Chantiers, nous proposons une programmation autour de la notion de « collectif » : Comment écrire le son à plusieurs mains, à plusieurs bouches et oreilles ? Comment fabriquer ensemble, dans des groupes affinitaires, des collectifs déjà constitués, ou à l’improviste, avec celles et ceux que l’on rencontre sur le moment ? Quelles sont les joies et les écueils de ces processus de création ?

SONNEZ LES MÂTINES, résidence Utopie Sonore - 2'
Deux créations de la série "Sonnez les mâtines" réalisées par les participant·e·s à la résidence Utopie Sonore qui s’est tenue cet été. Utopie Sonore est une expérience collective de création radiophonique : en six jours, les participant·e·s conçoivent, réalisent et diffusent 49 heures de radio live, depuis un lieu choisi (cette année, l’Ambazada sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes) où iels se partagent également les tâches quotidiennes.

RESTITUTION DU CAVADRE EXQUIS SONORE - 4'
Un cadavre exquis réalisé la veille par les festivalier·e·s et passant·e·s du Cours Julien. Le principe est simple : chaque personne écoute le son réalisé par la personne précédente, et enregistre à son tour une suite.

TENTATIVE D'EPUISEMENT D'UN LIEU : YOFF TONGHOR, Monobloc - 10' (extrait)
En voyage à Dakar, le collectif itinérant Monobloc cherche des formes pour décrire l’espace à plusieurs et réactivent un célèbre dispositif de Georges Perec en tentant d’épuiser un lieu, avec des invité.e.s rencontrés sur place.

SINON ON DIT QU'ON S'EST FAIT PIQUER LE CD, Jef Klak - 34'
Réalisée pour le numéro de la revue Jef Klak "Pied à terre", une pièce réflexive où l’on entend les errements d’un collectif qui bloque, peine à retrouver, et finit par construire une auto-enquête qui interroge ses désirs, ses matérialités… et ses mystiques.



LA PREMIERE FOIS
8 mars 2020 - Festival la Première Fois - Marseille


Après des mois de silence radio, Copie Carbone rebranche ses circuits dans la boucle du Festival La Première Fois.
Quand la semaine aura fini son petit tour de piste, quand le festival aura fait tourner ses dernières bobines, quand le dernier slogan féministe aura été crié sous l'ombrière du Vieux Port, ALORS il sera peut-être bien le moment de venir se lovlover dans les sièges du Videodrome 2 et d'écouter quelques sons depuis le dedans du dehors.

En preums, une pièce sonore collective (faite à 12 mains) sur le thème à 1000 entrées des // PREMIERES FOIS // durée : 30 minutes
Et puis une sélection de documentaires sonores réalisés par des femmes, avec des femmes :
"A portée de voix" de Claire Messager, 2019 (extrait de 3')
"K7 vierge" de Sophie Simonot, 2006 (6')
"Etre soignante et féministe. Témoignages croisés" du collectif VoyL, 2019 (extraits de 11')
"Franceline souffle les maux" de Jehanne Cretin-Maintenaz, 2019 (15')



12900dB
janvier-juin 2019 - 12900m2 - Marseille

12900dB, c'était un cycle de séances d'écoute mensuelles à 12900m2 à Marseille entre janvier et juin 2019.
12900dB #1 : La fin
12900dB #2 : "Visage interdit, figure détruite" de Richard Kalisz
12900dB #3 : Centre
12900dB #4 : "These foolish things" - les éditions du chevet
12900dB #5 : "Good Morning, Vietnam" de Janine Antoine et Claude Johner
12900dB #6 : Paysages sonores avec des pièces d'Hervé Moire, Jana Winteren et Anaïs Cabandé



ECOUTER LA PLAINE ET NOAILLES
1-2-3 mars 2019 - Festival la Première Fois - Marseille / et puis dans plein d'endroits


Fin 2018 à Marseille, juste avant qu’un certain mur soit érigé et que d’autres ne s’écroulent, des habitant.e.s du quartier de la Plaine et de ses alentours se retrouvent autour de l’envie de faire du documentaire et de la création sonore.
Le collectif Copie Carbone naît de ces rencontres, et documente la lutte de son quartier, produit des sons et organise des séances d’écoutes publiques.

> L'ensemble des sons s'écoutent sur la page du projet